Galerie de peintures par Idépé

Mon petit atelier de couleurs

 

Peindre, c'est raconter une histoire.

Avec des courbes, des circonvolutions, des couleurs, des mélanges, un trait, un frotté, une coulure, une bavure, une éraflure.

Un éclat de lumière, une ombre portée, une touche vive, un coin sombre et le tableau prend forme, prend corps, prend tournure.

boiteAcouleur

A ceux qui le regardent, il peut évoquer une ambiance, un lieu, une rencontre ou il peut ne rien évoquer du tout. 

Il peut plaire tout simplement ou ne pas plaire, du tout.

Le plaisir à le faire et parfois à le défaire, couche après couche, coup de pinceau après coup de crayon, est toujours intact.

Peindre, c'est donner à voir, à ressentir, du plus proche au plus lointain, de la figure à l'abstrait, du symbole au réel.

Le rond, le plat, le point, le cube, la sphère, tout est bon. Le tendre et le doux. Le chaud et le froid. Le cru et l'inconvenant.

 

Mon atelier

 Art brut

Terme inventé par Jean Dubuffet, il en donnait cette définition dans L’art brut préféré aux arts culturels, en 1949 « Nous entendons par là des ouvrages exécutés par des personnes indemnes de culture artistique, dans lesquels donc le mimétisme, contrairement à ce qui se passe chez les intellectuels, ait peu ou pas de part, de sorte que leurs auteurs y tirent tout (sujets, choix des matériaux mis en œuvre, moyens de transposition, rythmes, façons d’écriture, etc.) de leur propre fond et non pas des poncifs de l’art classique ou de l’art à la mode. Nous y assistons à l’opération artistique toute pure, brute, réinventée dans l’entier de toutes ses phases par son auteur, à partir seulement de ses propres impulsions. De l’art donc où se manifeste la seule fonction de l’invention, et non, celles, constantes dans l’art culturel, du caméléon et du singe. »

Posté par Idepe à 17:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]